Valeurs – Histoire – Aventure

François Schuiten

François Schuiten

Il faut oser ou se résigner à tout

Tite-Live

IMG_1166

1356

L’aventure épaissit les secondes

IMG_1166
2001-Desbois02

Hâtivement, fuir la ville ! On se trompe toujours lorsqu’on croit pouvoir se déplier hors de la forêt, loin des embruns.

IMG_1166

4739236792_40294055f3_b

Nous opposons la conquête à la possession, le sacrifice au confort, le beau à la concupiscence, l’homme à l’individu, la femme à la pornographie, la famille à l’homosexualité, la civilisation au communautarisme, l’esthétique au standard, l’éthique à la politique, la violence à l’indignation. Nous sommes les vauriens d’une société de l’argent et de l’usure et les princes d’une nouvelle aristocratie spirituelle.

Terra Ignota

IMG_1166tumblr_mledmfHQZp1re64jjo7_400Que sert à l’homme de gagner l’univers s’il vient à perdre son âme

IMG_1166pochoir-2012-jp-follow-your-dream-au-pas-cadence

Ne perdez pas votre vie à la gagner

IMG_1166les-trois-mousquetaires« Une vision médiévale de l’amitié, faite d’honneur, d’insolence et de serments : un état fait pour les trois mousquetaires, Arsène Lupin ou Gabriel Fouquet. »

IMG_1166

puss_in_boots_win7_wallpaper_05

« Se faire des amis est une nécessité de commerçant, se faire des ennemis est une occupation d’aristocrate. »

Henry de Montherlant

IMG_1166bp8

« Un être humain devrait savoir changer une couche-culotte, planifier une invasion, égorger un cochon, manœuvrer un navire, concevoir un bâtiment, écrire un sonnet, faire un bilan comptable, monter un mur, réduire une fracture, soutenir un mourant, prendre des ordres, donner des ordres, coopérer, agir seul, résoudre des équations, analyser un nouveau problème, répandre de l’engrais, programmer un ordinateur, cuisiner un bon repas, se battre efficacement, et mourir bravement. La spécialisation, c’est bon pour les insectes. »

Robert A. Heinlein

IMG_1166terra-ignota-haute-mer« J’ai alors éprouvé un instant l’irrésistible désir d’aller porter ma jeune existence au‑delà de l’horizon, là où l’espace et le vent offrent à l’homme une dimension que je voyais comme une éternité palpable…»

Jean RaspailIMG_11661925-2002-pierre-guillaumeIMG_1166tumblr_lsug2kJanV1qf70r5o1_500_large« Lorsqu’on ne sait pas vers quel port on navigue, aucun vent n’est le bon »
Sénèque

IMG_1166tumblr_m0qv7d7Msp1qb8vzto1_500« Vous, Français, vous vous battez pour l’argent. Tandis que nous, Anglais, nous nous battons pour l’honneur ! »
« Chacun se bat pour ce qui lui manque. »

Surcouf

IMG_1166

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le passé appartient à la Miséricorde, l’avenir à la Providence, mais le présent nous appartient. L’Espérance guide nos pas!

IMG_1166431697_3438771848343_988508802_n« Votre raison et votre passion sont le gouvernail et les voiles de votre âme qui navigue de port en port. Si votre gouvernail ou vos voiles se brisent vous ne pouvez qu’être balloté et aller à la dérive ou rester ancré au milieu de la mer. Car la raison régnant seule est une force qui brise tout élan. Et la passion livrée à elle-même est une flamme qui se consume jusqu’à sa propre extinction. »

Gibran KhalilIMG_1166

La liberté n’est pas l’absence d’engagement mais la capacité de choisir.

Paulo Coelho, extrait de Le Zahir

IMG_1166tumblr_mlpnehIuxY1rqrk5fo1_500

 » N’oubliez pas que la terre aime à sentir vos pieds nus et que le vent aspire à jouer avec vos cheveux  »

Gibran KhalilIMG_1166 wrecked_2_by_majora28-d47m2kt

« Le navire qui n’obéit pas au gouvernail devra obéir aux écueils. »
G. TorrianoIMG_1166

 

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les entreprendre ; c’est parce que nous n’osons pas les entreprendre qu’elles sont difficiles. »

SénèqueIMG_1166

 

« Il n’y a qu’un seul point de l’Univers que vous êtes certain de pouvoir changer… c’est vous-même ! »

Aldous HuxleyIMG_1166

« Un nuage était sur l’esprit des hommes… un nuage malade … la science annonçait le rien-du-tout et l’art admirait la décadence. »

Chesterton

IMG_1166

« Audaces Fortuna juvat »

La fortune sourit aux audacieux.

Virgile, l’Eneide

IMG_1166

Perdre la foi de son enfance est un vrai malheur, car il n’y a rien sur terre qui puisse relever l’homme qui, pour horizon, n’a plus que le tombeau.

Frederic Mistral

IMG_1166« On ne peut pas résoudre un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. »IMG_1166

fille

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. »

Marcel Proust

IMG_1166

« Nul ne peut atteindre l’aube sans passer par le chemin de la nuit. »

Khalil GibranIMG_1166

“La liberté ne se donne pas, on la prend.”

T.E. Lawrence

IMG_1166

“Ceux qui rêvent la nuit dans les recoins poussiéreux de leur esprit s’éveillent au jour pour découvrir que ce n’était que vanité ; mais les rêveurs diurnes sont des hommes dangereux, ils peuvent jouer leur rêve les yeux ouverts, pour le rendre possible.”

T.E. Lawrence

IMG_1166

« Il est humiliant de voir que notre expérience livresque de tous les pays et de tous les siècles nous laisse encore avec des préjugés de blanchisseuse, sans l’habileté verbale d’une blanchisseuse pour s’entendre avec les étrangers. »

T.E. Lawrence

IMG_1166

« La richesse est pareille à l’eau de mer, plus on en boit, plus on a soif. »

Arthur SchopenhauerIMG_1166

 

« Donnez-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, la force de changer celles que je peux et la sagesse d’en connaître la différence. » Marc Aurèle

 IMG_1166

 

« L’amour guérit, à la fois ceux qui le donnent et ceux qui le reçoivent. »

Dr Karl MenningerIMG_1166« Arzao hag arzam »

« Debout et tenons ! »IMG_1166

« Le bateau est en sécurité dans le port. Mais ce n’est pas pour cela que les bateaux ont été construits. »

Paulo CoelhoIMG_1166

 

« Enseigner ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu. »IMG_1166

 

« La sagesse naît de l’émerveillement. »

Socrate

IMG_1166

 

« L’arbre qui tombe dans la forêt fait plus de bruit que la forêt qui pousse. »

Proverbe africainIMG_1166

« Si vous ne changez pas en vous-même, ne demandez pas que le monde change. »

IMG_1166

« On ne peut pas résoudre un problème avec les modes de pensée qui l’ont engendré. »

IMG_1166aa

ÊTRE JEUNE

La jeunesse n’est pas une période de la vie,
elle est un état d’esprit, un effet de la volonté,
une qualité de l’imagination,
une intensité émotive,
une victoire du courage sur la timidité,
du goût de l’aventure sur l’amour du confort.
On ne devient pas vieux pour avoir vécu un certain nombre d’années : on devient vieux parce qu’on a déserté son idéal.
Les années rident la peau; renoncer à son idéal ride l’âme.
Les préoccupations, les doutes, les craintes et les désespoirs sont les ennemis qui, lentement, nous font pencher vers la terre et devenir poussière avant la mort.
Jeune est celui qui s’étonne et s’émerveille.
Il demande, comme l’enfant insatiable : Et après ?
Il défie les événements et trouve de la joie au jeu de la vie.
Vous êtes aussi jeune que votre foi.
Aussi vieux que votre doute.
Aussi jeune que votre confiance en vous-même.
Aussi jeune que votre espoir.
Aussi vieux que votre abattement.
Vous resterez jeune tant que vous resterez réceptif.
Réceptif à ce qui est beau, bon et grand.
Réceptif aux messages de la nature, de l’homme et de l’infini.
Si un jour, votre coeur est mordu par le pessimisme et rongé par le cynisme, puisse Dieu avoir pitié de votre âme de vieillard.

Traduction d’un extrait du discours d’adieu du Général Mac Arthur,
Intitulé « Duty Honor Country » aux étudiants de l’école Militaire de West Point. 1962.

IMG_1166

« C’est le beau qui sauvera le monde »

DostoïevskiIMG_1166

« Il est important d’avoir des rêves assez grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit. »

Oscar WildeIMG_1166

« J’achèterai tout », a dit l’or ; « Je prendrai tout », a dit l’épée.

Alexandre Pouchkine

IMG_1166

tumblr_mlk1yufC2N1ro55njo1_500

« Les âmes sont des navires dont Dieu est le capitaine. Il leur faut de l’intrépidité pour courir les aventures qu’il leur propose.»
Léo-Paul Desrosiers

IMG_1166Veiller à ne jamais guérir de sa jeunesse

IMG_1166Dat virtus quod forma negat.

Le courage donne ce que refuse la beauté.

Devise de Bernard du Guesclin.

IMG_1166

A.M.D.G. Ad Majorem Dei Gloria.

Pour la plus grande gloire de Dieu.

Devise de l’Ordre des Jésuites.

IMG_1166

In altum lumen et perfugium.

Au large, la lumière et le repos.

Devise de l’île d’Yeu.

IMG_1166Memento finis.

Penses à ta fin.

Devise de l’ordre des Templiers.

IMG_1166Melius mori quam foedari.

Il est mieux de mourir que de se désonorer.

Devise d’Anne de Bretagne.

IMG_1166Pro rege saepe, pro patria semper.

Pour le roi souvent, pour la patrie touours.

Devise de Jean-Baptiste Colbert.

IMG_1166Some people die at 25 and aren’t buried until 75

B. Franklin

IMG_1166A man may die, nations may rise and fall, but an idea lives on;
J.F. Kennedy

IMG_1166tumblr_mlqo95IjrH1rmsgcoo1_500

Get correct views of life, and learn to see the world in its true light. It will enable you to live pleasantly, to do good, and, when summoned away, to leave without regret.

General Lee

IMG_1166

tumblr_mlqo8foSYi1rmsgcoo1_400

I think it better to do right, even if we suffer in so doing, than to incur the reproach of our consciences and posterity.

General Lee

IMG_1166tumblr_mlqovg6WFb1rmsgcoo1_500

I cannot trust a man to control others who cannot control himself.

General Lee

IMG_1166Bataille camerone

We must expect reverses, even defeats. They are sent to teach us wisdom and prudence, to call forth greater energies, and to prevent our falling into greater disasters.

General Lee

IMG_11662008-Dmitri-Shmarin-a-prayer-before-departureMy chief concern is to try to be an humble, earnest Christian.

General Lee

IMG_1166482511_10151333487022734_1639146875_nWhat a cruel thing war is… to fill our hearts with hatred instead of love for our neighbors. But war was an unnecessary condition of affairs, and might have been avoided if forebearance and wisdom had been practiced on both sides.

General Lee

IMG_1166jacques-louis_david_le_serment_des_horacesSerment Grec rapporté par Xénophon:
J’honorerai le culte de mes pères. Je ne déshonorerai pas les armes sacrées ; je ne quitterai pas mes compagnons de rang et je combattrai pour tout ce qui est sacré, mes dieux et mon foyer, seul ou avec tous. Je ne rendrai pas ma patrie moindre que je ne l’aurai reçue mais plus grande et plus forte

IMG_1166

LTV300D« Dans les rues il y a une foule immense à nous voir partir et pour beaucoup ce sont des pleurs. Mais malgré tout soldats et officiers partent contents car aucun de nous ne se faisait une idée de ce qui allait nous arriver »

 1914: cahier de guerre de Constant Vincent, 57e RI.

IMG_1166tumblr_mkmk40R6TT1s89unuo1_500

« On mobilise dans toute l’Europe. Les Européens depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural, vont s’entre-tuer. On va voir ce que l’on n’avait point vu depuis qu’il y a une civilisation européenne : toutes les nations se lever en armes et se provoquer à la destruction. »

Frédéric Masson


IMG_1166

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Le pur réactionnaire n’est pas un nostalgique qui rêve de passés abolis, mais le traqueur des ombres sacrées sur les collines éternelles.

Nicolás Gómez Dávila

IMG_1166 bd_thorgal_001« L’avenir de l’homme, c’est la femme. Elle est la couleur de son âme. »
Louis Aragon

IMG_1166tumblr_mlrluveFIT1qgwqw9o1_500« Pour jouir de ce bonheur qu’on cherche tant et qu’on trouve si peu, la sagesse vaut mieux que le génie, l’estime que l’admiration, et les douceurs du sentiment que le bruit de la renommée. »
Jean le Rond d’Alembert


IMG_1166
tumblr_mkainm1Rdw1rjatglo2_1280Reconnaitre et maitriser le progrès tout en niant le MYTHE du progrèsIMG_1166
guarnido-bar-70x50Le monde moderne est plein d’hommes qui s’en tiennent aux dogmes si fermement qu’ils ignorent même que ce sont des dogmes.
Gilbert Keith ChestertonIMG_1166

tumblr_mhb99g0yVt1s44vhso1_500« L’homme de bien chérit la vertu, l’homme de peu les biens matériels.

L’homme de bien porte en lui le sens de la loi, l’homme de peu ne pense que privilèges. »
ConfuciusIMG_1166
« C’est la société d’autrui qui enseigne à l’homme ce qu’il sait. »
EuripideIMG_1166lire.est.un.acte.de.courage

« Etre heureux, c’est savoir se contenter de peu. »
Epicure

IMG_1166

« Donnez aux personnes que vous aimez les ailes pour voler, les racines pour revenir et des raison de rester. »

Dalai Lama

IMG_1166tumblr_lr3tk4VK091qfqz7no1_500« La meilleure façon de se venger d’un ennemi, c’est de ne pas lui ressembler. »
Marc-AurèleIMG_1166????????????????Les hommes sont faits les uns pour les autres ; instruis-les donc ou supporte-les.
Marc-AurèleIMG_1166tumblr_mjoeoixZb61r5wsdio1_1280« La perfection du caractère consiste à passer chaque journée comme si c’était la dernière, à éviter l’agitation, la torpeur et l’hypocrisie. »
Marc-AurèleIMG_1166

2241914694L’argent: il n’y a jamais eu un si bon esclave et un si méchant maitre

CaligulaIMG_1166

2048 (9)L’avenir est quelque chose qui se surmonte. On ne subit pas l’avenir, on le fait.

Georges BernanosIMG_1166

« Douter de tout ou tout croire sont deux solutions également commodes,
qui l’une et l’autre nous dispensent de réfléchir. »
Henri Poincaré


IMG_1166Bernard_Prince_03_1024x768« Je ne m’occupe pas de politique.
– C’est comme si vous disiez : « Je ne m’occupe pas de la vie ». »

Jules RenardIMG_1166drawing_franco_clun_02Mieux vaut sagesse que richesse.

Proverbe bretonIMG_1166

« Mieux vaut allumer une bougie
que maudire les ténèbres. »
Lao Tseu

IMG_1166

« Transmettre la vérité est le premier moyen de disposer le cœur au bien et à la vertu »

Père Clamel

IMG_1166bp22« Si tu vois un homme qui a faim, donne-lui un poisson : tu le nourriras pour un jour. Mais apprends-lui à pêcher et il se nourrira toute sa vie. »
Proverbe chinoisIMG_1166bobby_sands_10a
Our Revenge Will Be The Laughter of Our Children

Bobby SandsIMG_1166

Cyrano de Bergerac : Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !

Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !

Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile !

IMG_1166croix-celtique

I was only a working-class boy from a Nationalist ghetto, but it is repression that creates the revolutionary spirit of freedom. I shall not settle until I achieve liberation of my country, until Ireland becomes a sovereign, independent socialist republic.

Bobby Sands

IMG_1166010110Dear Mum, I know you’re always there
To help and guide me with all your care,
You nursed and fed me and made me strong
To face the world and all its wrong.

A guide to me in times of plight
A princess like a star so bright
For life would never have been the same
If I hadn’t of learned what small things came.

So forgive me Mum just a little more
For not loving you so much before,
For life and love you gave to me
I give my thanks for eternity.

Bobby SandsIMG_1166

« Ceux qui ne se souviennent pas du passé renoncent à l’avenir »

IMG_1166Bobby Sands funeral

There’s an inner thing in every man,
Do you know this thing my friend?
It has withstood the blows of a million years,
And will do so to the end.

It was born when time did not exist,
And it grew up out of life,
It cut down evil’s strangling vines,
Like a slashing searing knife.

It wept by the waters of Babylon,
And when all men were a loss,
It screeched in writhing agony,
And it hung bleeding from the Cross.

It died in Rome by lion and sword,
And in defiant cruel array,
When the deathly word was ‘Spartacus’
Along the Appian Way.

Its heart was buried in Wounded Knee,
But it will come to rise again.

It is found in every light of hope,
It knows no bounds nor space
It has risen in red and black and white,
It is there in every race.

It lies in the hearts of heroes dead,
It screams in tyrants’ eyes,
It has reached the peak of mountains high,
It comes searing ‘cross the skies.

It lights the dark of this prison cell,
It thunders forth its might,
It is « the undauntable thought », my friend,
That thought that says « I’m right! »

Bobby Sands

IMG_1166eric-bourgier » They have nothing in their whole imperial arsenal that can break the spirit of one Irishman who doesn’t want to be broken.” – Bobby Sands

IMG_1166for-the-defense-of-christ

I believe and stand by the God-given right of the Irish nation to sovereign independence, and the right of any Irishman or woman to assert this right in armed revolution.

Bobby SandsIMG_1166Marechal Petain

La France célèbre aujourd’hui la famille. Elle se doit d’honorer d’abord les mères.

Depuis dix mois, je convie les Français à s’arracher aux mirages d’une civilisation matérialiste. Je leur ai montré les dangers de l’individualisme. Je les ai invités à prendre leur point d’appui sur les institutions naturelles et morales auxquelles est lié notre destin d’homme et de Français.

La famille, cellule initiale de la société, nous offre la meilleure garantie de relèvement. Un pays stérile est un pays mortellement atteint dans son existence. Pour que la France vive, il lui faut d’abord des foyers.
Le foyer, c’est la maison où l’on se réunit, c’est le refuge où les affections se fortifient. C’est cette communauté spirituelle qui sauve l’homme de l’égoïsme et lui apprend à s’oublier pour se donner à ceux qui l’entourent.
Maîtresse du foyer, la mère, par son affection, par son tact, par sa patience, confère à la vie de chaque jour sa quiétude et sa douceur. Par la générosité de son coeur, elle fait rayonner autour d’elle l’amour qui permet d’accepter les plus rudes épreuves avec un courage inébranlable.
Mères de notre pays de France, votre tâche est la plus rude. Elle est aussi la plus belle.
Vous êtes, avant l’État, les dispensatrices de l’éducation. Vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui fait les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne.
Et voici qu’aujourd’hui dans nos deuils, dans nos misères, vous portez la plus lourde croix.
Mères de France, entendez ce long cri d’amour qui monte vers vous.
Mères de nos tués, mères de nos prisonniers, mères de nos cités qui donneriez votre vie pour arracher vos enfants à la faim, mères de nos campagnes, qui, seules à la ferme, faites germer les moissons, mères glorieuses, mères angoissées, je vous exprime aujourd’hui toute la reconnaissance de la France.
Le Maréchal Pétain, 25 mai 1941IMG_1166

“Parce qu’un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir.”

IMG_1166

l’esprit de l’irrespect, du non-conformisme, de la camaraderie fraternelle et de l’insouciance joyeuse

IMG_1166

La nature n’est pas un lieu où se vautrer et s’avachir. C’est la fête merveilleuse que Dieu nous donne et où Dieu se donne. 

IMG_1166

La jeunesse d’un grand pays, dans les temps heureux, reçoit des exemples. Dans les temps critiques, elle en donne. 

IMG_1166

 Credere, Obedire, Combattere

L’ordre des mots est plein de sens. Il faut d’abord croire, c’est-à-dire savoir ce que l’on veut et pour quoi on le veut ; il faut ensuite obéir, c’est-à-dire se soumettre à la discipline qui peut seule donner une forme valable à l’ensemble des accords particuliers ; et, enfin, il faut combattre parce que  la lutte sera toujours au fond de la nature humaine comme une suprême fatalité .

IMG_1166892Je ne suis pas sur terre pour me ménager afin de mourir plus confortablement. Ma mission d’écrivain et d’homme m’interdit de participer à ces rires qui, sitôt nés, s’évanouissent et laissent place à d’autres rires éphémères. Le goût des choses périssables est sacrilège. Je veux agrandir mon âme de tout ce que je refuserai, consacrer ma vie à affirmer que je suis libre, et mourir dans l’amour des choses qui demeurent.

Jean-René Huguenin

IMG_1166

BrPLgtwIQAEBwEk

Le mal croît avec le nombre

Jean-René Huguenin

IMG_1166001 - Copie

« D’une société qui n’a que des banques pour cathédrales, il n’y à proprement rien à conserver »

Pierre boutangIMG_1166

001

« Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut. »

Frédéric MistralIMG_1166001 - Copie (3)

« Beaucoup pensent à vivre longtemps, peu à bien vivre. »
Socrate

IMG_1166

« Ce n’est pas ceux qui savent le mieux parler
qui ont les meilleures choses à dire. »
Proverbe chinois

IMG_1166« Les cinq doigts de la main ne sont pas tous égaux. »

Frédéric Mistral

IMG_1166

« Les empires ne se conservent comme ils s’acquièrent, c’est à dire par la vigueur, la vigilance et le travail »

Louis XIV

IMG_1166

tumblr_ndi0r8GR031u1vs54o1_1280

IMG_1166tumblr_ndi5k9FZaA1u1vs54o1_1280

IMG_1166tumblr_ndi047C3PB1u1vs54o1_1280

IMG_1166tumblr_ndjlqqtaWy1u1vs54o1_1280

IMG_1166tumblr_ndr8rge6Zs1u1vs54o1_1280

IMG_1166tumblr_ndsxd82X6a1u1us2ro1_1280

IMG_1166

‘Conquérir le mal et non l’adversaire, voilà l’essence de l’homme d’épée’

Yagyu Munenori.IMG_1166

‘Se conquérir soi-même, c’est conquérir l’adversaire’

Takuan Soho   IMG_1166

Un cristal brut ne brille pas; un samouraï indiscipliné n’a pas d’éclat. Un samouraï devrait donc cultiver son esprit.’

Takuan Soho   IMG_1166

« Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible. » Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, c’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elle sont difficiles. »

SénèqueIMG_1166Les citadelles de l’esprit tiennent plus longtemps que les citadelles de pierre

IMG_1166

« Ils veulent nous persuader qu’on peut être fort dans un cabinet de travail. Ce sont des bohiscoutes, ils mentent. Dans un cabinet de travail, on n’est pas fort, on est puissant, c’est le contraire. Les puissants sont victimes de l’esprit de perfection qui les enchaîne au temps et fait de leur vie l’esclave de leur mort. On prétend que le pouvoir apporte avec lui ses gendarmes et que dix gendarmes sont plus forts que le plus intrépide des hommes. On oublie d’ajouter que les gendarmes vous gardent beaucoup plus qu’ils ne vous servent. Avec eux commence l’abstraction. On pense se faire le maquereau d’une grande idée. C’est l’idée qui vous possède. On s’amuse à conquérir des provinces pour l’amusement des hommes et, justement, dans ce but, il se trouve qu’on a besoin de son pire ennemi. On le ménage, on le cajole. Il faudrait l’étrangler.

Roger NimierIMG_1166001 - Copie (2)

« Il y a derrière moi une mère, humble paysanne de Cornouailles, fervente catholique et un père taciturne, fidèle officier, descendant des marins du Léon.

Il y a derrière moi une longue suite de pauvres, pêcheurs et paysans, têtes folles, êtres simples et cœurs libres.
La mer a modelé les mœurs des bretons comme elle fait les rivages. Tous les peuples marins ont du caprice, sinon de la folie, dans l’âme.»

CC, inspiré d’André Suarès

IMG_1166« C’est impossible, dit la Fierté
C’est risqué, dit l’Expérience
C’est sans issue, dit la Raison
Essayons, murmure le Cœur. »

William Arthur WardIMG_1166

Eh bien ! oui, c’est mon vice.
Déplaire est mon plaisir. J’aime qu’on me haïsse.

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, , acte II, scène 8IMG_1166

CYRANO, [est secoué d’un grand frisson et se lève brusquement.]
Pas là ! non ! pas dans ce fauteuil !
[On veut s’élancer vers lui.]
Ne me soutenez pas ! Personne !
[Il va s’adosser à l’arbre.]
Rien que l’arbre !
[Silence.]
Elle vient. Je me sens déjà botté de marbre,
Ganté de plomb !
[Il se raidit.]
Oh ! mais !… puisqu’elle est en chemin,
Je l’attendrai debout,
[Il tire l’épée.]
et l’épée à la main !

LE BRET
Cyrano !

ROXANE, [défaillante]
Cyrano !

[Tous reculent épouvantés.]

CYRANO
Je crois qu’elle regarde…
Qu’elle ose regarder mon nez, cette Camarde !
Il lève son épée.
Que dites-vous ?… C’est inutile ?… Je le sais !
Mais on ne se bat pas dans l’espoir du succès !
Non ! non, c’est bien plus beau lorsque c’est inutile !
Qu’est-ce que c’est que tous ceux-là !- Vous êtes mille ?
Ah ! je vous reconnais, tous mes vieux ennemis !
Le Mensonge ?
[Il frappe de son épée le vide.]
Tiens, tiens ! -Ha ! ha ! les Compromis,
Les Préjugés, les Lâchetés !…
[Il frappe.]
Que je pactise ?
Jamais, jamais ! -Ah ! te voilà, toi, la Sottise !
Je sais bien qu’à la fin vous me mettrez à bas ;
N’importe : je me bats ! je me bats ! je me bats !
[Il fait des moulinets immenses et s’arrête haletant.]
Oui, vous m’arrachez tout, le laurier et la rose !
Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
Que j’emporte, et ce soir, quand j’entrerai chez Dieu,
Mon salut balaiera largement le seuil bleu,
Quelque chose que sans un pli, sans une tache,
J’emporte malgré vous,
[Il s’élance l’épée haute.]
et c’est…
[L’épée s’échappe de ses mains, il chancelle, tombe dans les bras de Le Bret et de Ragueneau.]

ROXANE, [se penchant sur lui et lui baisant le front]
C’est ?…

CYRANO, [rouvre les yeux, la reconnaît et dit en souriant]
Mon panache.

RIDEAUIMG_1166

Cyrano de Bergerac : Un baiser, mais à tout prendre, qu’est-ce ?
Un serment fait d’un peu plus près, une promesse
Plus précise, un aveu qui veut se confirmer,
Un point rose qu’on met sur l’i du verbe aimer ;
C’est un secret qui prend la bouche pour oreille,
Un instant d’infini qui fait un bruit d’abeille,
Une communion ayant un goût de fleur,
Une façon d’un peu se respirer le cœur,
Et d’un peu se goûter, au bord des lèvres, l’âme !

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, acte III, scène 10IMG_1166

Cyrano de Bergerac : Et voilà que je suis tué dans une embûche,
Par-derrière, par un laquais, d’un coup de bûche !
C’est très bien. J’aurai tout manqué, même ma mort.

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand, acte V, scène 5IMG_1166

“Ah ! que pour ton bonheur je donnerais le mien – Quand même tu devrais n’en savoir jamais rien – S’il se pouvait, parfois, que de loin j’entendisse – Rire un peu le bonheur né de mon sacrifice !”
Cyrano de Bergerac ―Edmond Rostand

IMG_1166

« Le maitre est celui qui prend le risque de la mort à son compte.
L’esclave est celui qui ne songe qu’à survivre. »

Gilles Lapouge

IMG_1166

6622575-9990263

Sur cent mètres de gazon à conquérir ou à préserver, le rugby est d’abord un sport stratégique où l’occupation de l’espace suggère en profondeur les images du patrimoine et du terroir.

IMG_1166

“Comme ils font la guerre avec le sang des autres, ils font fortune avec l’argent d’autrui. »

André Suarès / Voici l’Homme

Héritiers des aristocrates, défendez votre honneur de votre propre sang et recherchez l’ordre légitime pour vous même comme pour autrui”

CC

IMG_1166

“Aimer, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction.”

Antoine de Saint-Exupéry

IMG_1166

« Aimer, c’est savoir dire je t’aime sans parler »

Victor HugoIMG_1166

« On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »

Antoine de Saint-Exupéry – Le Petit princeIMG_1166

“Aimez ceux que vous commandez. Mais sans le leur dire.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“N’espère rien de l’homme s’il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Nous sommes riches aussi de nos misères.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

« Les hommes n’ont plus le temps de connaitre quoi que ce soit. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il n’existe pas de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis. »

Antoine de Saint-Exupéry – Le petit PrinceIMG_1166

“Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166“Les vrais miracles font peu de bruit.”

Antoine de Saint-Exupéry

IMG_1166

“L’avenir n’est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n’as pas à le prévoir, mais à le permettre.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

“Moi je respecte d’abord ce qui dure plus que les hommes.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

“L’ordre pour l’ordre châtre l’homme de son pouvoir essentiel, qui est de transformer et le monde et soi-même.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

“C’est l’esprit qui mène le monde et non l’intelligence.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

«C’est une folie d’haïr toutes les roses parce que une épine vous a piqué, d’abandonner tous les rêves parce que l’un d’entre eux ne s’est pas réalisé, De renoncer à toutes les tentatives parce qu’on a échoué…
C ‘est une folie de condamner toutes les amitiés parce qu’une vous a trahi, de ne croire plus en l’amour juste parce qu’un d’entre eux a été infidèle, de jeter toutes les chances d’être heureux juste parce que quelque chose n’est pas aller dans la bonne direction.
Il y aura toujours une autre occasion, un autre ami, un autre amour, une force nouvelle.
Pour chaque fin il y a toujours un nouveau départ…»

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

 

« La vie crée l’ordre, mais l’ordre ne crée pas la vie »

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“On ne peut montrer le chemin à celui qui ne sait où aller.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

« Ce qui donne un sens à la vie, donne un sens à la mort »

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Il faut exiger de chacun ce que chacun peut donner.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Et si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes ?”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“Vivre, c’est naître lentement. Il serait un peu trop aisé d’emprunter des âmes toutes faites !”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

 

“La terre nous en apprend plus long sur nous que tous les livres. Parce qu’elle nous résiste. L’homme se découvre quand il se mesure avec l’obstacle.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166

“La vérité de demain se nourrit de l’erreur d’hier.”

Antoine de Saint-ExupéryIMG_1166La solitude est une tempête de silence qui arrache toutes nos branches mortes.

Khalil Gibran

IMG_1166Il est possible que le livre soit le dernier refuge de l’homme libre. Si l’homme tourne décidément à l’automate ; s’il lui arrive de ne plus penser que selon les images toutes faites d’un écran, ce termite finira par ne plus lire. Toutes sortes de machines y suppléeront : il se laissera manier l’esprit par un système de visions parlantes ; la couleur, le rythme, le relief, mille moyens de remplacer l’effort et l’attention morte, de combler le vide ou la paresse de la recherche de l’imagination particulière : tout y sera, moins l’esprit. Cette loi est celle du troupeau. Le livre aura toujours des fidèles, les derniers hommes qui ne seront pas faits en série par la machine sociale. Un beau livre, ce temple de l’individu, est l’acropole où la pensée se retranche contre la plèbe.

André Suarès

IMG_1166

J’ignore ce que pourrait être l’amour de la France, si l’on n’aimait pas les Français. C’est à la vie de ce peuple, à ce qu’il fut, à ce qu’il peut être encore, à son génie, que je tiens. On le presse de toutes parts ; on l’attaque, on le nie. (…) Français d’hier ou de la veille, soudain transplantés du Nord et de l’Orient dans les faubourgs de Paris, ils n’ont pas conscience du mal qu’ils font au pays qui les accueille. Ils y campent encore et se donnent le droit de juger impudemment ce qu’il faut garder ou non de l’œuvre de vingt siècles : ils n’y sont pour rien, que pour l’avantage qu’ils en retirent ; et ils se permettent pourtant d’en avoir un avis. Qu’ils en aient un, soit ; mais qu’ils l’expriment, non ; et s’ils veulent le faire prévaloir par la violence, ils passent la mesure. Ils ne sont pas du peuple, et ils parlent pour lui. A peine sont-ils de la plèbe, cette lie confuse que tous les flots du hasard, des migrations, de la misère poussent dans les immenses capitales. Il faut du temps à la plèbe, pour devenir peuple : il faut bien des ans, sinon des siècles, pour faire un citoyen. Il est aisé de se dire citoyen du monde, quand on n’est citoyen de nulle part. Un peuple n’est pas une racaille qui ne vit, misérable, que pour ne pas mourir de faim, et dont toute l’âme est dans le ventre. Une nation est un esprit. On le reçoit de la terre et du ciel, en naissant ; on ne l’échange pas contre un autre, comme un billet de banque.

André Suarès

IMG_1166

« C’est par un soir de fin d’hiver à la veille de nos fiançailles
que je partis avec mes frères et me jetai dans la bataille
mon cœur saignait de te quitter mais secrète fut ma douleur
je jouais le brave et je laissais de tes doux yeux couler mes pleurs!

Depuis dix mois que je combats, dans la pluie le vent la froidure,
à chaque instant je pense à toi dans cet enfer qui dure dure
et je te couvre oh ma prière, chaque soir de mes plus doux mots
et je presse le scapulaire que tu cousus sur mon paletot!

Lorsque la nuit se fait trop noire, lorsque j’entends au loin les loups,
lorsque me prend le désespoir, que mon front tombe sur mes genoux
Je te contemple oh bien aimée tirant le fil de coton rouge
et donner forme au cœur sacré mouillé des larmes de tes joues!

Entre tes doigts qui vont et viennent traversant l’étoffe de lin
renaît autant qu’il m’en souvienne, ta douce voix de séraphin.
Je me repais de tes je t’aime dont j’ai tant besoin maintenant
Ton scapulaire est mon emblème, il est victoire des amants!

Mais il faut qu’enfin je te dise
Hier matin dans le hallier, soudain rougissant ma chemise un coup de feu m’a terrassé
Et je t’écris de ma litière où j’ai reçu les sacrements après le trou à mon scapulaire à tes pleurs j’ai mêlé mon sang!

J’ai ton amour comme viatique, ton scapulaire comme oriflamme, j’ai tes plaintes comme cantique.

DIEU QUE JE T’AIME A FENDRE L’AME!!!!!! »

Frères Martineau

IMG_1166

La verite vous rendra libre

 IMG_1166

Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au Sultan Mahmoud IV de Turquie Ilya Repine

Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au Sultan Mahmoud IV de Turquie
Tableau d’Ilya Repine, 1880-1891

Lettre du sultan Mehmed IV aux Cosaques zaporogues :

« En tant que sultan, fils de Mahomet, frère du soleil et petit-fils de la lune, vice-roi par la grâce de Dieu des royaumes de Macédoine, de Babylone, de Jérusalem, de haute et basse Égypte, empereur des empereurs, souverain des souverains, invincible chevalier, gardien indéfectible jamais battu du tombeau de Jésus-Christ, administrateur choisi par Dieu lui-même, espoir et réconfort de tous les musulmans, et très grand défendeur des chrétiens, j’ordonne, à vous les Cosaques zaporogues, de vous soumettre volontairement à moi sans aucune résistance.

Sultan Mehmet IV »

Lettre de réponse des Cosaques zaporogues au chef de l’empire ottoman :

« À toi, Satan turc, frère et compagnon du diable maudit, serviteur de Lucifer lui-même, salut !

Quelle sorte de noble chevalier au diable es-tu, si tu ne sais pas tuer un hérisson avec ton cul nu ? Mange la vomissure du diable, toi et ton armée. Tu n’auras jamais, toi fils de putain, les fils du Christ sous tes ordres : ton armée ne nous fait pas peur et par la terre ou par la mer nous continuerons à nous battre contre toi.

Toi, scullion de Babylone, charretier de Macédoine, brasseur de bière de Jérusalem, fouetteur de chèvre d’Alexandrie, porcher de haute et de basse Égypte, truie d’Arménie, giton tartare, bourreau de Kamenetz, être infâme de Podolie, petit-fils du diable lui-même, toi, le plus grand imbécile malotru du monde et des enfers et devant notre Dieu, crétin, groin de porc, cul d’une jument, sabot de boucher, front pas baptisé ! Voilà ce que les Cosaques ont à te dire, à toi, sous-produit d’avorton ! Tu n’es même pas digne d’élever nos porcs. Tordu es-tu de donner des ordres à de vrais chrétiens !

Nous n’écrivons pas la date car nous n’avons pas de calendrier, le mois est dans le ciel, l’année est dans un livre et le jour est le même ici que chez toi et pour cela tu peux nous baiser le cul !

Signé ataman Ivan Sirko et toute l’armée zaporogue »

IMG_1166

 « Je suis du pays où l’on fait ce que l’on doit parce qu’on se doit d’abord à Dieu. Voilà pourquoi je suis un cœur rebelle, rebelle par fidélité. »

IMG_1166

L’éthique n’est pas une morale de l’inhibition mais plutôt une sublimation, une tension permanente entre sagesse et instinct, entre devoir et désir et qui excède la vie confortable.

IMG_1166

Préférer se mettre le monde à dos que se mettre à plat ventreIMG_1166

« La dictature de l’Argent n’eut pas d’adversaires plus résolus que les maîtres du nationalisme français. »
Henry Coston, Les financiers qui mènent le monde.IMG_1166La confirmation par l’expérience d’une vérité que l’on avait affirmée avec insistance, mais que personne, d’abord, n’avait crue, exerce une puissante influence sur les esprits.

J’irais jusqu’à croire que, de tous les moyens de convaincre, c’est là le plus puissant. C’est une illustration de la doctrine fondamentale, qui veut que la vérité confirme la vérité.
Si vous racontez à un homme une chose qui lui paraît stupide, impossible, simple cliquetis de paroles, alors que vous, personnellement, vous savez fort bien, par expérience que cette chose est réelle et conforme à la vie, alors la vérité sera corroborée dans son esprit : elle s’imposera avec beaucoup plus de force que s’il n’avait jamais douté.
C’est la raison pour laquelle il vaut toujours la peine, à mon avis, de travailler d’arrache-pied à propager des vérités que l’on sait importantes, même celles qui paraissent aux autres complètement absurdes lorsqu’ils les entendent pour la première fois. Car, bien que vous puissiez fort bien mourir avec la réputation d’un homme extravagant et même celle d’un fou, la réalité, néanmoins, viendra couronner vos efforts en son temps.
Et quand bien même ce couronnement de vos efforts, le triomphe de la vérité, ne devrait jamais être associé à votre propre nom, il vaudrait encore la peine de l’entreprendre, par égard pour la vérité, à laquelle, c’est ma conviction, nous devons une sorte d’allégeance : non parce qu’elle est la vérité – on ne peut rendre aucune allégeance à une abstraction – mais parce quechaque fois que nous maintenons instamment une vérité nous rendons témoignage au Dieu tout puissant.
Il n’est guère fréquent, à notre époque, de rencontrer, dans l’espace d’une vie, des hommes décidés àproclamer des vérités non reçues, ou mal reçues, ou inconnues ; parce qu’il faut que des hommes pareils aient à souffrir. Et bien peu, aujourd’hui acceptent de souffrir sinon contre quelque rétribution. »
Hilaire Belloc (1870-1953), The Cruise of the Nona

IMG_1166

« Anima sana in corpore sano »

St Augustin, la cité de Dieu

IMG_1166

« Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt. »

IMG_1166

Vous avez choisi le déshonneur pour éviter la guerre, vous aurez la guerre et le déshonneur. »

ChrurchillIMG_1166

« Soyez rapide comme le vent, silencieux comme la forêt, féroce comme le feu, immobile comme la montagne »

Sun Tzu, l’art de la guerre 

IMG_1166« La liberté consiste à choisir entre deux esclavages, l’égoïsme ou l’amour de Dieu.

Celui qui choisit l’amour de Dieu est l’homme libre. »

CCIMG_1166

 « Assaut de lévrier, défense de sanglier, retraite de loup »

Chevalier Bayard

IMG_1166

« Un peuple qui abandonne un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre »

B. Franklin

IMG_1166« Le plus grand des malheurs pour un siecle ou pour un pays, c’est l’abandon ou l’amoidrissement de la vérité.

On peut se relever de tout le reste ; on ne se relève jamais du sacrifice des principes. »

Mgr Freppel , XIXème siècle

IMG_1166«  Quand tu veux construire un bateau, ne commence pas par rassembler du bois, couper des planches et distribuer du travail, mais réveille au sein des hommes le désir de la mer grande et belle. »

Antoine de Saint-Exupéry

IMG_1166« Nous sommes les fils des croisades, nous ne reculerons pas devant les fils de Voltaire »

Pierre tombale de la famille Montalembert

 IMG_1166

« Il faut beaucoup de prodigues pour faire un peuple généreux ;

Beucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre ;

Et beaucoup de jeunes fous pour faire un peuple héroïque. »

Georges Bernanos IMG_1166

« L’homme cultivé à le droit d’être intolérant »

Nicolas Gomez Davila

IMG_1166“Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l’a fait.”
Marcel PagnolIMG_1166Toute personne s’intéressant sérieusement à la science, quel que soit le domaine, lira les inscriptions suivantes sur la porte du temple de la connaissance: « Crois ».
La foi est une caractéristique dont ne peut se passer un scientifique.

Max Planck, Where Is Science Going?, 1933

IMG_1166« Je représente une tradition qui est celle de la civilisation française et chrétienne, face aux excès de toutes les tyrannies. »

(Maréchal #Pétain – 1945)IMG_1166« Le monde s’est divisé entre Conservateurs et Progressistes. L’affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L’affaire des Conservateurs est d’éviter que les erreurs ne soient corrigées. »
G.K. ChestertonIMG_1166« Le monde moderne – ainsi que les mouvements modernes – vit sur son capital catholique. Il puise et épuise les vérités qui sont encore présentes de par le monde dans le vieux trésor de la chrétienté ; y compris, bien entendu, les nombreuses vérités connues de l’Antiquité païenne et cristallisées dans la chrétienté. »
G.K. ChestertonIMG_1166

 «Cette chose absurde qu’on appelle l’impartialité».

G.K. ChestertonIMG_1166« Je n’aime pas l’Humanité mais les hommes
Je n’aime pas le Christianisme mais le Christ»

G.K. ChestertonIMG_1166«Toutes les religions modernes sont des contre-religions, des attaques contre l’Église catholique ou des solutions de remplacement.»

G.K. ChestertonIMG_1166

“Les hommes qui croient réellement en eux-mêmes sont tous dans des asiles d’aliénés.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Être bon représente une aventure autrement violente et osée que de faire le tour du monde à la voile. ”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Personne ne réclame ce qu’il désire : chacun réclame ce qu’il croit pouvoir obtenir.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Tous les hommes qui dans l’histoire, ont eu une action réelle sur l’avenir, avaient les yeux fixés sur le passé.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Le monde moderne est plein d’anciennes vertus chrétiennes devenues folles.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“L’homme doit avoir juste assez de foi en lui-même pour avoir des aventures et juste assez de doute de lui-même pour en jouir.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Le paganisme est une tentative pour atteindre les divines réalités sans le secours de la raison, et par la seule vertu de l’imagination.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Un homme doit être sûr de sa morale pour la simple raison qu’il doit souffrir pour elle.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Autrefois les hommes chantaient en coeur autour d’une table ; maintenant c’est un seul homme qui chante, pour la raison absurde qu’il chante mieux. Si la civilisation l’emporte, bientôt un seul homme rira, parce qu’il rira mieux que les autres.”

G.K. ChestertonIMG_1166Dauce

« La seule facon de retourner à Dieu est de négliger la créature que nous avons adorée et d’adorer le Dieu que nous avons négligé. »

Pierre AbelardIMG_1166

“Autrefois les hommes chantaient en coeur autour d’une table ; maintenant c’est un seul homme qui chante, pour la raison absurde qu’il chante mieux. Si la civilisation l’emporte, bientôt un seul homme rira, parce qu’il rira mieux que les autres.”

G.K. ChestertonIMG_1166

“Le libéralisme contemporain profite aux riches ; et à personne d’autre.”

G.K. ChestertonIMG_1166

Le monde ne mourra jamais par manquer de merveilles mais par manque d’émerveillement.

G.K. ChestertonIMG_1166

Le fort ne peut être courageux. Seul le faible peut l’être […] C’est pourquoi cette sympathie envers les petits et les vaincus, n’est pas du tout un sentimentalisme vain. C’est la première loi du courage pratique. Appartenir au camp le plus faible, c’est appartenir à l’école la plus forte.

G.K. ChestertonIMG_1166

Nous avons toujours été frappés de ce que rien, dans la vie moderne, n’est plus lamentable que l’obligation pour l’homme d’aujourd’hui de poursuivre toutes les aspirations de son existence en conservant un état sédentaire. S’il désire s’évader dans le royaume des fées, il ouvre un livre ; s’il désire s’élancer au plus fort de la mélée, il ouvre un livre ; s’il désire prendre son essor vers le ciel, il ouvre un livre ; s’il désire descendre à cheval sur la rampe, il ouvre un livre.

G.K. ChestertonIMG_1166

Les contes de fées ne révèlent pas aux enfants que les dragons existent. Les enfants le savent déjà. Les contes de fées révèlent aux enfants qu’on peut tuer les dragons.

G.K. ChestertonIMG_1166

Le but du voyage n’est pas de poser le pied sur une terre étrangère. C’est finalement de poser le pied dans son propre pays comme s’il s’agissait d’une terre étrangère.

G.K. ChestertonIMG_1166

On dit que les voyages ouvrent l’esprit: mais encore faut-il avoir un esprit.

G.K. Chesterton

IMG_1166

Il est impossible d’empêcher un éventuel conflit entre les civilisations, parce qu’il est impossible d’empêcher un éventuel conflit entre les idéaux

G.K. ChestertonIMG_1166

Tout conservatisme repose sur l’idée que si vous laissez les choses telles qu’elles sont, elles resteront ce qu’elles sont. Mais c’est faux. Si vous laissez quoi que ce soit tel quel, vous donnerez naissance à un total boulversement.

G.K. ChestertonIMG_1166

La vérité doit forcément être plus étrange que la fiction car la fiction n’est qu’une création de l’esprit humain et, par conséquent, est à sa mesure.

G.K. ChestertonIMG_1166

Les Bohun étaient une des rares familles aristocratiques anglaises qui remontât au Moyen Age, et leur oriflamme avait vraiment vu la Palestine. Mais ce serait une grave erreur de croire que ces grandes maisons conservent jalousement leurs traditions chevaleresques. Seuls les les pauvres conservent leurs traditions. Les aristocratres sont régis non par la tradition mais par la mode. Les Bohun avaient été des viveurs sous la reine Anne, et des dandys sous la reine Victoria.

G.K. ChestertonIMG_1166

 

Lorsqu’un dispositif religieux est brisé (comme le fut le christianisme pendant la Réforme), ce ne sont pas seulement les vices qui sont libérés. Les vices sont en effet libérés, et ils errent de par le monde en faisant des ravages ; mais les vertus le sont aussi, et elles errent plus férocement encore en faisant des ravages plus terribles. Le monde moderne est saturé des vieilles vertus chrétiennes virant à la folie. Elles ont viré à la folie parce qu’on les a isolées les unes des autres et qu’elles errent indépendamment dans la solitude. Ainsi des scientifiques se passionnent-ils pour la vérité, et leur vérité est impitoyable. Ainsi des « humanitaires » ne se soucient-ils que de la pitié, mais leur pitié (je regrette de le dire) est souvent mensongère.

G.K. ChestertonIMG_1166

 

La religion a eu pour tâche de nous fournir le télescope le plus extraordinaire et le plus puissant – le télescope qui nous permette de voir l’étoile que nous habitons.
G.K. Chesterton

 

An open mind is really a mark of foolishness, like an open mouth. Mouths and minds… were made to open only in order to shut… to shut it again on something solid

G.K. Chesterton

 

Religious liberty… means that everybody is free to discuss religion.  In practice it means that hardly anybody is allowed to mention it

G.K. Chesterton

 

Fallacies do not cease to be fallacies because they become fashions

 

The modern world is a crowd of very rapid racing cars all brought to a standstill and stuck in a block of traffic

G.K. Chesterton

 

Progress is Providence without God… a theory that everything has always perpetually gone right by accident… based on an everlasting coincidence far more miraculous than a miracle

G.K. Chesterton

 

 IMG_1166

“Ce n’est pas de la bigoterie qu’être certain d’avoir raison ; mais cela l’est d’être incapable d’imaginer que l’on puisse se tromper.”

G.K. ChestertonIMG_1166

  “Pour l’homme humble, et pour lui seulement, le soleil est vraiment un soleil ; pour l’homme humble, et pour lui seulement la mer est vraiment une mer.”

De Gilbert Keith Chesterton / Heretics

IMG_1166“Quand un hasard éveille l’amour, tout s’ordonne dans l’homme selon cet amour, et l’amour lui apporte le sentiment de l’étendue.”
Antoine de Saint Exupéry, Pilote de Guerre, 1942

IMG_1166Comme la lampe qui pâlit devant l’aurore éblouissante, ainsi le faux savoir palpite et se consume devant le soleil de l’esprit. Que vive le soleil ! Que meurt la nuit !

Alexandre Pouchkine

IMG_1166

b9lce7pieaa0bjy

« Que dire à un jeune de 20 ans»

Quand on a connu tout et le contraire de tout,
quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,
on est tenté de ne rien lui dire,
sachant qu’à chaque génération suffit sa peine,
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en
cause font partie de la noblesse de l’existence.
Pourtant, je ne veux pas me dérober,
et à ce jeune interlocuteur, je répondrai ceci,
en me souvenant de ce qu’écrivait un auteur
contemporain :

«Il ne faut pas s’installer dans sa vérité
et vouloir l’asséner comme une certitude,
mais savoir l’offrir en tremblant comme un mystère».

A mon jeune interlocuteur,
je dirai donc que nous vivons une période difficile
où les bases de ce qu’on appelait la Morale
et qu’on appelle aujourd’hui l’Ethique,
sont remises constamment en cause,
en particulier dans les domaines du don de la vie,
de la manipulation de la vie,
de l’interruption de la vie.

Dans ces domaines,
de terribles questions nous attendent dans les décennies à venir.
Oui, nous vivons une période difficile
où l’individualisme systématique,
le profit à n’importe quel prix,
le matérialisme,
l’emportent sur les forces de l’esprit.
Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir
et où la responsabilité qui est l’once de tout destin,
tend à être occultée.

Mais je dirai à mon jeune interlocuteur que malgré tout cela,
il faut croire à la grandeur de l’aventure humaine.
Il faut savoir,
jusqu’au dernier jour,
jusqu’à la dernière heure,
rouler son propre rocher.

La vie est un combat
le métier d’homme est un rude métier.
Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.

Il faut savoir que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.
Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.
Je dirai à mon jeune interlocuteur
que pour ma très modeste part,
je crois que la vie est un don de Dieu
et qu’il faut savoir découvrir au-delà de ce qui apparaît
comme l’absurdité du monde,
une signification à notre existence.
Je lui dirai qu’il faut savoir trouver à travers les difficultés et les épreuves,
cette générosité,
cette noblesse,
cette miraculeuse et mystérieuse beauté éparse à travers le monde,

qu’il faut savoir découvrir ces étoiles,
qui nous guident où nous sommes plongés
au plus profond de la nuit
et le tremblement sacré des choses invisibles.

Je lui dirai que tout homme est une exception,
qu’il a sa propre dignité
et qu’il faut savoir respecter cette dignité.

Je lui dirai qu’envers et contre tous
il faut croire à son pays et en son avenir.

Enfin, je lui dirai que de toutes les vertus,
la plus importante, parce qu’elle est la motrice de toutes les autres
et qu’elle est nécessaire à l’exercice des autres,
de toutes les vertus,
la plus importante me paraît être le courage, les courages,
et surtout celui dont on ne parle pas
et qui consiste à être fidèle à ses rêves de jeunesse.
Et pratiquer ce courage, ces courages,

c’est peut-être cela

«L’Honneur de Vivre»

Helie de Saint Marc

IMG_1166“Le monde de l’argent n’a pas d’idées, le monde des idées n’a pas d’amour, le monde de l’amour n’a pas de temps et le monde du temps n’a pas d’argent.”

IMG_1166Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n’est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l’embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n’a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Charles Baudelaire

IMG_1166

L’homme noble cherche à vivre en homme, l’homme bas cherche à vivre heureux.

Thibon

IMG_1166« En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En Russie, tout est interdit, même ce qui est permis »

– Winston Churchill

IMG_1166102892262_o

Monsieur le président, on peut demander beaucoup à un soldat, en particulier de mourir, c’est son métier. On ne peut lui demander de tricher, de se dédire, de se contredire, de mentir, de se renier, de se parjurer. Oh ! je sais, Monsieur le président, il y a l’obéissance, il y a la discipline. Ce drame de la discipline militaire a été douloureusement vécu par la génération d’officiers qui nous a précédés, par nos aînés.

Helie de Saint Marc

IMG_1166« La prière est l’élément décisif de la victoire. Les guerres sont gagnées par ceux qui ont réussi à attirer d’ailleurs, depuis le ciel, les forces mystérieuses du monde invisible pour obtenir leur soutien. Ces forces mystérieuses sont les âmes des morts, les âmes de nos ancêtres, qui étaient autrefois, comme nous, liés à nos mottes de terre, à nos sillons, qui sont morts pour la défense de cette terre et y sont toujours liées aujourd’hui par la mémoire de leur vie et par nous, leurs fils, leurs petits-fils, leurs arrières petits-fils. Mais au-dessus des âmes des morts, il y a Dieu. Une fois attirés à Lui, ces âmes sont d’une puissance considérable nous défendant, nous donnant du courage, volonté et tous ce qui sera nécessaires à la victoire afin que nous la remportions. Ils sèment la panique et la terreur parmi les ennemis, paralysent leur projets.

Les victoires ne dépendent donc pas seulement de la préparation et des forces matérielles des belligérants, mais sur notre pouvoir à nous assurer le soutien de ces forces spirituelles. La justice et moralité de nos actions et nos appels fervents et insistants à travers le rite et la prière collective pour eux attirent ces forces nécessaires. »

CodreanuIMG_1166

« Si l’objectif du mysticisme chrétien est le contact de l’homme avec Dieu par un saut de sa nature humaine à la nature divine, le mysticisme nationale n’est rien d’autre que le contact de l’homme avec l’âme de sa race par un saut qui le fait dépasser ses intérêts personnels et matériels pour trouver sa place dans le monde extérieur de sa race. Et ceci ne se fait pas par l’esprit, mais par son âme. »

CodreanuIMG_1166

« Nous tuerons en nous-mêmes ce monde dans le but d’en construire un nouveau, plus élevé qui nous permettra d’atteindre le Paradis. »

CodreanuIMG_1166

« Le fascisme se  préoccupe par des apparences (à savoir les formes d’organisation de l’Etat), le national-socialisme se préoccupe du corps (à savoir l’eugénisme racial), alors que notre légion se préoccupe de quelque chose de beaucoup plus profond: l’âme (son renforcement culturel pour affermir ses vertus chrétiennes, par son renforcement spirituel pour la préparer au Salut, Salut préparé de la plus parfaite manière au sein de l’Eglise). »

CodreanuIMG_1166

« La loi du silence: parler peu. Dites seulement ce que vous avez à dire. Parlez seulement si nécessaire. Votre éloquence doit être dans vos actes, et non vos mots. Accomplissez: laisser les autres parler. »

CodreanuIMG_1166

« Le but des politiciens est de se constituer une fortune, la nôtre est de construire notre patrie, fleurie et forte. Pour elle, nous travaillerons et nous construirons. Pour elle, nous ferons de chaque roumain un héros, prêt à se battre, prêt à se sacrifier, prêt à mourir. »

CodreanuIMG_1166

« La vie du légionnaire est belle, non grâce aux richesses, aux fêtes ou au luxe, mais grâce à une noble camaraderie qui lie tous les Légionnaires, forgée dans la fraternité sacrée de la lutte. »

CodreanuIMG_1166

«Que celui qui n’a pas d’ épée vende son manteau pour en acheter une. »

Codreanu
IMG_1166
« Celui qui sait mourir, ne sera jamais un esclave. »

CodreanuIMG_1166
« J’attends la résurrection de ma Patrie et la destruction des hordes de traîtres »

Corneliu Zelea Codreanu – Capitaine de la Légion de l’Archange St MichelIMG_1166

Le chemin de la vérité est le droit chemin.

Antigone de SophocleIMG_1166

L’argent, ah! Maudite engeance, fléau des humains! Il ruine les cités, il chasse les hommes de leurs maisons; maître corrupteur, il pervertit les consciences, leur enseigne des ruses criminelles, les initie à toutes les impiétés.

Antigone de SophocleIMG_1166

Adieu donc, ô mer. Mais je n’oublierai – Jamais ta majesté ni tes splendeurs, – Et longtemps, longtemps en moi j’entendrai – Ton lourd bruissement aux heures du soir.

Alexandre PouchkineIMG_1166

« Qui m’aime me suive »

Philippe VI de Valois avant de mater une rébellion en FlandresIMG_1166

 

Cælum non animum mutant qui trans mare currunt

« Ceux qui courent par les mers ne changent que le ciel au-dessus de leur tête ; ils ne changent pas leur âme. » Héxamètre d’HoraceIMG_1166

 

« Frapper l’ennemi, c’est bien. Frapper l’imagination, c’est mieux. »

Marechal Lattre de TassignyIMG_1166

 

« Plus une arme coûte cher, plus il vous faudra l’envoyer loin pour la faire réparer. »

IMG_1166

“Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles.”

Pierre bourdieu IMG_1166

 

L’amour surnaturel de l’Eglise et l’amour naturel de la patrieIMG_1166

 

« A l’épée, on défend sa vie, au pistolet, on la livre. »

Alexandre Dumas, Mes MémoiresIMG_1166

 

“Non, être aimé ne donne pas le bonheur. Mais aimer, ça c’est le bonheur!”

Hermann HesseIMG_1166

 

 » Lorsque, devant la mer, le désert ou une nuit lourde d’étoiles on se sent le cœur tout gonflé d’amour inachevé, il est doux de penser que nous trouverons dans l’au-delà quelque chose de plus beau, de plus vaste, quelque chose à l’échelle de notre âme et qui comblera cet immense désir de bonheur, qui est souffrance et notre grandeur d’homme.  »

Guy de LarigaudieIMG_1166

 » Sentir au fond de soi toute la boue, les fanges et le bouillonnement des instincts humains et se tenir au-dessus, sans y enfoncer, comme l’on marche sur des marais à sec, en se laissant soulever par une sorte d’allégement de tout l’être pour que le pied ne pénètre pas. Rester dans l’amour de Dieu comme dans la pureté du matin, sur l’étendue brillante du marais, sans que le corps croule dans la vase  »

Guy de LarigaudieIMG_1166

 » La chasteté est une gageure impossible et ridicule si elle n’a pour armature que des préceptes négatifs. Elle est possible et belle et enrichissante si elle s’appuie sur une base positive : l’amour de Dieu, vivant, total, seul capable de contenter l’immense besoin d’amour qui remplit notre cœur d’homme  »

Guy de LarigaudieIMG_1166

Nous sommes de grands garçons maladroits et patauds. Les jeunes filles nous forcent à la politesse et à la courtoisie. Leur grâce nous allège et rétablit l’équilibre.

Nous sommes trop cérébraux. Les jeunes filles comprennent d’un seul coup avec leur cœur ce que nous disséquons péniblement avec notre raison. Leur présence est un apaisement. Elles sont un sourire et une douceur dans notre cercle de luttes.

Mon Dieu, faites que nos sœurs les jeunes filles soient harmonieuses de corps, souriantes et habillées avec goût.

Faites qu’elles soient saines et d’âme transparente.

Qu’elles soient la pureté et la grâce de nos vies rudes.

Qu’elles soient avec nous, simples, maternelles, sans détours ni coquetterie.

Faites qu’aucun mal ne se glisse entre nous.

Et que, garçons et filles, nous soyons, les uns pour les autres une source, non de fautes, mais d’enrichissement.  »

« Il semble impossible de passer toute sa vie sans avoir près de soi la douceur d’une présence féminine. »

« Il faut faire de toute faute un rebondissement vers un plus grand amour. »

« Nous ne sommes que des âmes déficientes dans de pauvres corps lourds de désirs. Mais nous vous aimons, mon Dieu, nous vous aimons de toute la force de ces pauvres âmes, de toute la force de ces pauvres corps. […] »

IMG_1166Guy de Larigaudie

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te remettre à rebâtir,
Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur;

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent,
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils

Kipling

IMG_1166Brest

« Les grands rêves humains y surgissent à coups de sirènes dans le crachin. Rien de tel que cette ville pour ouvrir un esprit aux dimensions du monde. On descend la rue de Siam et on y est : en Asie, en Baltique… »

Xavier GrallIMG_1166

 

Il est impossible que le mal disparaisse disait Socrate. Oui, mais il faut empêcher son triomphe.IMG_1166

« L’homme n’est grand que lorsqu’il est à genoux devant Dieu. »

Cardinal SarahIMG_1166

« On ne va jusqu’à l’espérance qu’à travers la vérité, au prix de grands efforts. Pour rencontrer l’espérance, il faut être allé au-delà du désespoir. Quand on va jusqu’au bout de la nuit, on rencontre un autre aurore. »

Georges Bernanos, 22/12/1944IMG_1166

« Peut-être distinguera-t-on à la fin de ce siècle deux classes d’hommes, les uns formés par la télévision, les autres par la lecture. »

Ernst Jünger, Soixante-dix s’effaceIMG_1166

Isis Apollo Venus nihil est,
Maximianus et ipse nihil:
illa nihil, quia factu manu;
hic, manuum quia facta colit

« Isis, Apollo et Venus ne sont rien, pas plus que Maximilien : ils ne sont rien car ils ont été forgés par la violence ; ici, des mains que le crime honore ».

Ste EulalieIMG_1166

“The good life, is one inspired by love and guided by knowledge”

Bertrand RussellIMG_1166

« Rechercher l’ordre des choses et le discerner dans ce qu’il a de particulier pour chaque être, le découvrir et l’expliquer dans cette universalité qui embrasse et régit le monde, c’est là, Zénobius, une tâche difficile. »

Saint AugustinIMG_1166

“La personne humaine, si dépendante qu’elle soit des moindres accidents de la matière, existe de l’existence même de son âme, qui domine le temps et la mort. C’est l’esprit qui est la racine de la personnalité.”IMG_1166« Le bonheur consiste à la vie heureuse et la vie heureuse c’est la vie vertueuse. »

AristoteIMG_1166

« Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu’il réside dans la façon de la gravir »

ConfuciusIMG_1166

« Notre monde ne sera pas sauvé par des savants aveugles ou des érudits blasés. Il sera sauvé par des poètes et des combattants, par ceux qui auront forgé l’épée magique dont parlait Ernst Jünger, l’épée spirituelle qui fait pâlir les monstres et les tyrans. Notre monde sera sauvé par les veilleurs postés aux frontières du royaume et du temps. »

Dominique Venner, Histoire et tradition des Européens : 30 000 ans d’identité

IMG_1166

Tout acte humain est un jugement porté sur la nature divine.

IMG_1166

« Ni, Breizhiz a galon, karomp hon gwir Vro !

Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-dro.

Dispont kreiz ar brezel, hon tadoù ken mat,

A skuilhas eviti o gwad.

Refrain

O Breizh, ma Bro, me ‘gar ma Bro.

Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro.

Ra vezo digabestr ma Bro !

Breizh, douar ar Sent kozh, douar ar Varzhed,

N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed,

Pep menez, pep traonienn, d’am c’halon zo kaer,

Enne kousk meur a Vreizhad taer !

Refrain

Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv ;

N’eus pobl ken kalonek a zindan an neñv,

Gwerz trist, son dudius a ziwan eno,

O ! pegen kaer ec’h out, ma Bro !

Refrain

Mar d’eo bet trec’het Breizh er brezelioù bras,

He yezh a zo bepred ken beo ha bizkoazh,

He c’halon birvidik a lamm c’hoazh ‘n he c’hreiz,

Dihunet out bremañ, ma Breizh ! »

 

« Nous Bretons de cœur, nous aimons notre vrai pays !

L’Arvor est renommée à travers le monde.

Sans peur au cœur de la guerre, nos ancêtres si bons

Versèrent leur sang pour elle.

 

Refrain

O Bretagne, mon pays, que j’aime mon pays

Tant que la mer sera comme un mur autour d’elle.

Sois libre, mon pays !

Bretagne, terre des vieux Saints, terre des Bardes,

Il n’est d’autre pays au monde que j’aime autant ;

Chaque montagne, chaque vallée est chère dans mon cœur.

En eux dorment plus d’un Breton héroïque !

Refrain

Les Bretons sont des gens durs et forts ;

Aucun peuple sous les cieux n’est aussi ardent ;

Complainte triste ou chant plaisant s’éclosent en eux.

Oh ! Combien tu es belle, ma patrie !

Refrain

Si autrefois Bretagne, tu as fléchi durant les guerres,

Ta langue est restée vivante à jamais,

Son cœur ardent tressaille encore pour elle.

Tu es réveillée maintenant ma Bretagne ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s